Accueil > Édito > Associations Beaumontoises : une richesse à valoriser !

Associations Beaumontoises : une richesse à valoriser !

lundi 3 septembre 2018, par Groupe des élus IDÉES Pour Beaumont

En cette rentrée de septembre, beaucoup d’entre-nous vont reprendre leurs activités associatives au sein de la commune. L’occasion de questionner la place accordée par la gestion municipale depuis plus de quatre ans aux associations locales :

  • Un positionnement éthique d’élus de la majorité qui interroge lorsqu’ils votent une délibération de subventions à des associations pour lesquelles ils exercent des responsabilités par ailleurs. Sommes-nous les seuls que cela choque ?
    À Beaumont comme ailleurs, il est désormais grand temps que l’ensemble du secteur associatif prenne son indépendance vis-à-vis d’élus ayant la charge de conduire des politiques publiques, afin de ne plus être suspecté de connivence.
  • Une formule du Forum des associations (initiée par la précédente majorité) qui gagnerait à être modernisée. En effet, c’est le rôle de la commune de permettre aux associations de mettre en valeur leurs activités autrement que par la seule présence d’un stand
  • Des subventions qui sont renouvelées automatiquement d’une année sur l’autre sans aucun échange sur l’activé réalisée par les associations, les projets à venir, les difficultés rencontrées,…
  • Une concertation au point-mort. La municipalité a mis fin à la seule réunion annuelle avec les associations dévolue à la répartition de l’attribution des salles. Un sujet trop sensible pour devoir être évoqué dans la transparence ? Et que dire du projet de restructuration de la salle des fêtes qui n’a fait l’objet d’aucune prise en compte formelle des attentes des associations !
  • Un rôle de soutien technique insuffisant. Au lieu d’aider les associations à faire face aux exigences administratives et légales, on les décourage et celles-ci en finissent parfois à déclarer forfait face à si peu de considération pour des activités bénévoles (arrêt des « Caf’teuses », injonction de quitter la commune pour « Paroles de Bibs »,…).
    A ce titre, on peut regretter que la municipalité n’ait pas profité du déménagement des services municipaux en charge du secteur associatif au sein de la Maison des Beaumontois pour créer une véritable plate-forme d’appui aux initiatives locales

On le voit, il y a encore beaucoup à faire pour que la politique municipale en direction du secteur associatif ne se résume plus à de l’entre-soi. Entre refus d’un système d’allégeance et volonté de les considérer comme un acteur actif et indépendant de la commune, il y a en effet une véritable urgence à refonder les rapports entre les associations beaumontoises et la municipalité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)