Accueil > Bulletins > Année 2002 > Bulletin - Avril 2002 > Dossier : le logement social à Beaumont

Dossier : le logement social à Beaumont

mardi 2 avril 2002, par le bureau

Savez-vous qu’il existe des H.L.M. à Beaumont ? Tout près de chez vous ! On ne vous l’avait pas dit ? On vous a même caché que ce sont les anciennes municipalités successives qui les ont mises en place ! Assez paresseusement tout de même.

En effet les H.L.M. (Habitations à Loyer Modéré) ou logement social font partie (modérément) du paysage beaumontois depuis des années, c’est tout simplement la loi qui est appliquée :

20 % du logement locatif doit être du logement social sur une commune comme Beaumont, sinon gare aux pénalités ... Comme l’ancienne équipe municipale a pris par rapport aux dispositions légales un certain retard (environ 9 % du parc locatif) il faut que l’actuelle majorité s’efforce de réaliser ce que leurs prédécesseurs n’ont pu ou voulu faire.

Quel est le rôle du logement social ?

le logement locatif social est l’un des outils de développement des communes.

Il permet notamment de répondre à la demande des ménages pour un habitat de qualité.

Il apporte une réponse concrète, en permettant aux jeunes de commencer leur parcours résidentiel sur le territoire de la commune dont ils sont originaires, aux personnes agées avec des retraites faibles d’occuper des appartements de qualité et, eux aussi, de demeurer dans leur commune.

Il constitue un outil de cohésion sociale en favorisant la mixité sociale et générationnelle grâce à la grande variété des populations qu’il permet d’accueillir (près de 70 % de la population française peut avoir accès au logement social)

Il représente un atout important dans la maîtrise de l’urbanisation de la commune. Les organismes de logement social en effet définissent leurs programmes en concertation avec les élus locaux, tout particulièrement lors de réhabilitation ou de démolition-reconstruction.

Il existe plus de 452 logements sociaux actuellement sur Beaumont, gérés par la GFF Habitat ou la CCI.

Où se situent-ils ?

Nous les retrouvons rue Saint-Exupéry, au centre commercial du Masage, aux Chabades vers la poste ...

Qui les occupent ?

En effet logement social n’est pas synonyme de problèmes sociaux ; de jeunes couples où seul l’un des deux a un emploi, des femmes seules sans emploi élevant un enfant ou des personnes âgées à faibles revenus sont souvent les bénéficiaires de ces aides. Mais aussi, si l’on se réfère au tableau ci-après, des personnes de classes moyennes.

Nous sommes donc très nombreux à Beaumont à être concernés par le logement social. Voici un tableau sur les conditions de ressources pour avoir droit à un logement social :

Structure du ménagePlafond de ressources
Une personnel seule 81 616 FRF
Couple 108 986 FRF
Couple + 1 enfant 131 069 FRF
1 pers. + 1 enfant 131 069 FRF
Jeune ménage 131 069 FRF
Couple + 2 enfants 158 233 FRF
1 pers. + 2 enfants 158 233 FRF
Couple + 3 enfants 186 134 FRF
1 pers. + 3 enfants 186 134 FRF
Couple + 4 enfants 209 756 FRF
1 pers. + 4 enfants 209 756 FRF

Plaçons nous maintenant sur un terrain plus polémique développé parl’opposition

Le logement social, source de nuisance ? NON

Comment ne pas comprendre que devant les propos tenus par les oppositions, les insinuations nauséeuses et méprisantes sur le logement social faites en conseil municipal, les habitants de Beaumont qui y vivent, développent un sentiment d’humiliation, d’exclusion de cette communauté alors que beaucoup d’entre eux animent la vie associative et communale ?

Certains opposants préfèrent payer une indemnité annuelle de 60 000 € annuels plutôt que de construire des logements sociaux.

S’agit-il de brader le patrimoine beaumontois ? NON

Il s’agit de créer une nouvelle dynamique. La cession de la SEMIB à un bailleur social permettra :

de se conformer à la loi sur le taux de 20 % de logements exigés ;
de percevoir les subventions aujourd’hui bloquées et de réaliser les logements programmés par l’ancienne municipalité et d’engager une véritable réhabilitation du bourg, longtemps promise mais jamais engagée.
de mener une véritable politique sociale conforme aux valeurs d’IDÉES pour Beaumont, complétant le travail effectué par la CCAS ;
d’établir une véritable mixité sociale et générationnelle.
Refuser cette nouvelle politique, c’est hypothéquer gravement l’avenir et flatter le plus grand nombre.

L’accepter ou mieux, la favoriser, c’est faire preuve de clairvoyance et c’est assurer pour Beaumont un avenir dynamique pour ses écoles, ses commerces et sa vie citoyenne.

Boisbeaumont regroupe la plupart des logements sociaux