Accueil > Bulletins > Année 1998 > La pénétrante - Avril 1998 > État des lieux

État des lieux

vendredi 3 avril 1998, par le bureau

Suite à l’aménagement du Pourliat, la circulation à l’entrée sud de Clermont-Ferrand est source de nuisances et de problèmes.

Un peu d’histoire

Initialement, le Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU), approuvé le 24 mars 1977, prévoyait l’aménagement d’un axe de circulation nommé « barreau de liaison » entre Pourliat et Liondards. Le nouveau SDAU de 1994 a conservé le principe de cette liaison.

Selon la Direction Départementale de l’Equipement (DDE), la Sortie sud a fait l’objet d’une réflexion et d’études (trafic, dispositions techniques, urbanisme...) dont les résultats ont été communiqués à la population concernée lors d’une exposition du 14 au 25 janvier 1997.

Pourquoi un tel projet

Suite à la réalisation du contournement sud de Beaumont et du giratoire du Pourliat, la volonté de la DDE est de concentrer l’entrée sud de Clermont-Ferrand par un axe traversant Beaumont. On constate d’ailleurs quotidiennement une importante augmentation du trafic entre Pourliat et les Liondards. Ces aménagements ont généré un développement du trafic de transit sur Beaumont. Dans l’avenir, il est envisageable que ce trafic se développera sur cette Sortie sud. Selon la DDE, il atteindra en 2020 environ 40 000 véhicules/jour, ces véhicules entrant et sortant de l’agglomération par l’intermédiaire de la rocade contournant le centre-ville de Clermont-Ferrand.

En raison de son encombrement actuel, la voirie existante ne peut supporter une telle charge.

Coût et financement des travaux

Le coût global des travaux n’est pas encore chiffré avec exactitude mais les prévisions s’accordent sur le montant de 200 millions de francs. La maîtrise d’ouvrage sera assurée par l’État, Ministère de l’Equipement. 4 partenaires sont concernés : État (27,5 %), Région (27,5 %), Département (27 %), COMAC (18 %).