Accueil > Bulletins > Année 2003 > Bulletin - Juillet 2003 > Ils sont 8, nous sommes 6 milliards

À propos du G8

Ils sont 8, nous sommes 6 milliards

mardi 1er juillet 2003, par le bureau

Les 1,2 et 3 Juin a eu lieu à Evian le G8 qui rassemble les 8 pays les plus industrialisés. Après 28 ans il constitue une institution mondiale sur le rôle de laquelle il convient de s’attarder. Les décisions qui y sont prises influent directement sur la marche du monde. Leur action systématique en faveur d’une économie libérale renforce des organismes internationaux à leur solde comme l’OMC tandis qu’elle abaisse le rôle de l’ONU bien plus démocratique. Il faut aussi s’interroger sur l’efficacité et les buts de ces sommets incapables d’empêcher les guerres mais toujours prompts à plus de libéralisation et autres privatisations.

Et ne parlons pas du délire sécuritaire qui tourne souvent au grotesque du fait de la démesure des précautions prises : en 2002, réunion au Qatar où personne ne pouvait se rendre ; cette année mise en place d’un périmètre de sécurité de 60 km autour d’Evian ... Malheureusement il fut aussi la cause d’un événement tragique, la mort d’un jeune pacifiste italien à Gênes en 2001.

Quelle légitimité ont ces 8 pays qui ne représentent pas 15% de la population, à déterminer l’avenir de la planète ?

Depuis quelque temps ces sommets voient l’émergence, dans la mouvance du courant altermondialiste (forum social de Pôrto Alegre), d’une opinion internationale opposée à la logique libérale et ses effets néfastes et inégalitaires de plus en plus évidents (crise en Argentine...).