Accueil > Bulletins > Année 2000 > Bulletin - Avril 2000 > Le rapport de la Chambre Régionale des comptes : ce n’est pas fameux (...)

Le rapport de la Chambre Régionale des comptes : ce n’est pas fameux !

samedi 1er avril 2000, par le bureau

La Chambre Régionale des Comptes (CRC) a étudié la gestion financière de Beaumont de 1989 à 1997. Son rapport rendu le 3 décembre 1999 est intéressant. Hélas, il n’est pas très glorieux pour les gestionnaires de droite (Couvaud-Dumeil). À certains moments, il est franchement inquiétant. IDÉES Pour Beaumont vous en révèle l’essentiel, par simple souci d’information.

Tout ne va pas si mal !

Voyons tout de suite les points positifs évoqués par la CRC.

  • La marge d’autofinancement s’est améliorée sans pour autant atteindre la zone définie comme satisfaisante par les experts. C’est donc mieux, sans être miraculeux.
  • L’endettement est plus modéré à Beaumont que dans d’autres communes comparables.

La conclusion la plus positive est « la situation financière de la commune, critique au début des années 1990, s’est progressivement redressée ». Hélas, cette évolution est très largement compensée par une multitude de points franchement négatifs.

Mais c’est loin d’être terrible

Sous cette rubrique, la liste est bien plus fournie. Nous nous contenterons donc de présenter les points essentiels, en citant la Chambre Régionale des Comptes.

  • L’investissement s’effondre en particulier pour ce qui est du patrimoine communal (chute de plus de 50 % pour bâtiments communaux et voirie).
  • L’absence de programmation des travaux « a conduit à une majoration importante des prévisions et à une mobilisation inutile de crédits ».
  • Alors que nos élus réclament depuis longtemps des détails en la matière, la CRC fait sienne cette observation : « le document établi pour 1999 par exemple est un recensement chiffré des lieux où des prestations sont à réaliser mais aucune précision n’est donnée ni sur la consistance des travaux ni sur le calendrier de réalisation ».
  • Dans plusieurs cas, « la commune n’a pas respecté les dispositions du code des marchés publics ».

Et parfois, c’est très inquiétant

Alors même que depuis plusieurs années, nos élus réclament de disposer d’un véritable et sincère état des lieux concernant la SEMIB, la CRC pointe du doigt l’opération d’aménagement de la ZAC du Masage. Et elle n’y va pas avec « le dos de la cuillère » : « Le dossier dont dispose actuellement la commune sur cette opération est tout à fait incomplet. Ni les avenants à la convention, ni les bilans prévisionnels n’ont été retrouvés. Le bilan général de l’opération n’a pu être produit. De plus, le coût définitif de l’opération demeurant inconnu, la valeur des immobilisations figurant à l’état de l’actif 1995 n’est pas exacte ». Ainsi que concluait Michel Dugay, au nom du groupe Union-IDÉES Pour Beaumont au conseil municipal du 29 février, « nous aurions aimé que ce rapport de la Chambre Régionale des Comptes ne soit pas aussi critique ; nous le souhaitions sans y croire vraiment. »

En effet, la CRC apporte les confirmations de nos craintes. Dommage pour notre commune.