Accueil > Actualités > Lettre ouverte à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme et Monsieur le Président du (...)

Lettre ouverte à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme et Monsieur le Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme

lundi 8 octobre 2018, par le bureau

Clermont-Ferrand, le 03.10.2018

Nous élu.e.s, signataires, nous vous adressons cette lettre afin de vous alerter sur une situation humanitaire indigne que vivent actuellement près de 200 exilé.e.s réunis sur la place de 1er Mai à Clermont-Ferrand et qui nécessite une réponse urgente.

En effet, depuis plus de 4 semaines, près de 200 réfugiés, et une cinquantaine d’enfants vivent sous des tentes sur la place de 1er Mai. Ces familles se sont regroupées pour faire respecter leur droit à vivre dignement. Depuis plusieurs mois, beaucoup vivent dans le dénuement le plus total sans toit au-dessus de leurs têtes, sans accès à l’eau ni à des sanitaires. Les pouvoirs publics (Préfecture, Conseil départemental, Mairie) doivent répondre rapidement au risque de laisser la situation pourrir en confrontant ces familles et ces enfants aux dangers et à l’insalubrité de la rue et maintenant au froid. Beaucoup sont demandeurs d’asile et de ce fait l’État leur doit le logement qui est un droit au pays des Droits de l’Homme. Les associations constatent que la mairie a répondu à l’urgence humanitaire en mettant des installations de premières nécessités (eau,sanitaires, électricité…) et que les services de l’État se mobilisent pour reloger des familles mais les solutions trouvées ne permettent pas de régler la situation et beaucoup sont encore sans hébergement à l’approche de l’hiver et la situation va rapidement devenir critique.

Nous devons être aux côtés de ces exilé.e.s !

Les politiques de désengagement successives de différents gouvernements, menées à tout va, ont nécessairement aussi comme victimes ceux dont la situation est déjà dégradée car dans cette course à l’austérité, à la diminution des dépenses publiques et au resserrement du périmètre des services publics, les aides aux plus démunis sont aussi touchées. Alors que la situation migratoire actuelle en France n’a jamais nécessité autant de moyens pour répondre à l’urgence humanitaire dignement, le gouvernement décide de restreindre encore et toujours ses propres moyens financiers ainsi que ceux des collectivités territoriales, impactant de fait les moyens de prise en charge des migrants et particulièrement des mineurs non accompagnés.

Cette situation ne peut plus durer.

Notre revendication : « un toit c’est un droit ! ». Nous faisons un appel solennel à la fois à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme et à Monsieur le Président du Conseil départemental pour que les institutions de la République assument leurs responsabilités et respectent le droit de ces personnes à être logées dignement, quitte à se battre pour obtenir des moyens financiers, matériels et humains supplémentaires pour gérer cette situation d’urgence. Parallèlement, nous demandons aux institutions et aux collectivités (dont la mairie de Clermont-Ferrand puisque ces personnes sont actuellement dans cette commune) de se réunir afin de trouver des solutions, notamment d’appliquer la loi de réquisition des logements vides. Dans ce contexte l‘invitation du maire de Clermont-Ferrand, que nous soutenons, pourrait lancer un processus de solution de ce problème.

Face à cette urgence, notre responsabilité, votre responsabilité exigent d’agir au plus vite pour sortir ces familles de l’indignité et de la précarité extrême.

Premiers signataires (par ordre alphabétique) :

Alain CATHERINE (Conseiller municipal de Cournon-d’Auvergne), Alparslan COSKUN (Conseiller municipal de Clermont-Ferrand), Annie CHEVALDONNE (Conseillère départementale de Thiers), Claire JOYEUX (Adjointe au maire de Cournon-d’Auvergne, Conseillère Communautaire de Clermont Auvergne Métropole), Clémentine RAINEAU (Conseillère départementale de St-Georges-de-Mons), Corinne ACHÉRIAUX (Conseillère municipale de Cébazat), Encarnacion GRIESSHABER (Conseillère municipale déléguée de Cournon-d’Auvergne), Fabienne LOISEAU (Adjointe au maire de Cournon-d’Auvergne), Florent GUITTON (Adjoint au mairie d’Aubière), Florent NARANJO (Conseiller municipal de Clermont-Ferrand / Conseiller Communautaire de Clermont Auvergne Métropole), François RUDEL (Maire de Mezel), François ULRICH (Conseiller municipal de Beaumont), Hervé MANTELET (Conseiller municipal de Beaumont), Irêne CHANDEZON (Conseillère municipale déléguée de Cournon-d’Auvergne), Josette LUCARD (Adjointe au maire d’Aubière), Laurence SCHLIENGER (Conseillère municipale de Clermont-Ferrand), Marianne MAXIMI (Conseillère municipale de Clermont-Ferrand), Marie-Angèle PUGLIESE (Adjointe au maire d’Aubière), Michelle AGUAY (Adjointe au maire de Ménétrol), Mina PERRIN (Conseillère municipale déléguée de Cournon-d’Auvergne), Monique ROUGIER (Conseillère départementale de Lezoux), Nadine BOUTONNET DE CARVALHO (Maire de Ménétrol), Pascal GUITTARD (Conseiller municipal de Cébazat), Pascal MIGNOTTE (Adjoint au maire de Ménétrol), Patricia GUILHOT (Conseillère municipale de Clermont-Ferrand / Conseillère Communautaire de Clermont Auvergne Métropole), Romain REBELLO (Conseiller municipal de Cournon-d’Auvergne), Sébastien MOSTEFA (Conseiller municipal de Beaumont)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)