Accueil > Édito > Linky… ou pas ?

Linky… ou pas ?

mardi 2 avril 2019, par Groupe des élus IDÉES Pour Beaumont

Telle est la question ! Car le nouveau compteur électrique fait débat, avec rage.

Impact sur la santé ?

Rien ne le prouve. Une chose est sûre : les relevés opérés confirment des expositions aux ondes bien inférieures à d’autres objets du quotidien (téléphone mobile, multimédia connecté, etc…). Doit-on, pour autant, accepter encore un objet du quotidien qui émet des ondes ?

Gratuit ?

Oui pour l’installation. Et avec Linky, la facture doit s’ajuster au plus près de la consommation. Sans doute quelques économies en perspective pour certains, et des hausses de la facture pour les autres !

Espion ?

Clairement. Linky pourra observer toute l’activité électrique de la maison et amasser des montagnes de données sur nos habitudes. Gardons espoir, ou l’illusion de… la Cnil (autorité de surveillance sur l’utilisation de nos données personnelles) qui veille.

Finalement : Linky ou pas ?

À ce jour, difficile de prendre position de façon tranchée. D’ailleurs, le Maire de Beaumont lui-même confirme subir autant que les citoyens l’installation des compteurs Linky ; position affirmée lors d’une réunion de présentation sur Linky, dirigée par Enedis, sans véritable possibilité de dialogue raisonné.

Soulignons toutefois que ce terminal lie tout le réseau électrique. Ce qui expose la distribution de cette énergie à un risque viral informatique. C’est là le vrai danger… Mais Enedis est bien silencieux sur ce sujet. Espérons que toutes les protections et sécurités numériques ont été anticipées.


Et pour avoir une information plus précise, rendez-vous sur le site de

Messages

  • Il faut rajouter l’aspect déplorable de gestion écologique des matières premières ...
    On écrase un compteur fiable et pérenne ( avec tous les métaux rares et autre qui le constitue)
    et on le remplace par un autre encore plus gourmand en matières qui nous feront défaut ds quelques années.
    Même gestion à courte vue que la prime à la casse des automobiles pour en acheter d’autres
    pour « réduire » l’émission de CO2 ...
    en fait une prime à l’activité industrielle à court terme ,
    « Consommons gaspillons en regardant résolument derrière, pour ne pas voir le mur de devant »

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)