Accueil > Bulletins > Année 1999 > Bulletin - Décembre 1999 > Politique : à Beaumont, pour nous, bien plus qu’un nom

Politique : à Beaumont, pour nous, bien plus qu’un nom

mercredi 1er décembre 1999, par le bureau

Suivant le contexte, le mot « politique » revêt plusieurs sens, certains pouvant être très péjoratifs. En examinant les différentes définitions, nous allons situer l’action que mène IDÉES Pour Beaumont depuis plusieurs années et ce qui fait l’originalité d’un groupe qui étonne et parfois dérange.

L’origine du mot

Le mot grec « politikos » signifie « de la cité » et a donné le sens premier : est politique ce qui touche à l’organisation et à la gestion de la cité. C’est dans ce cadre que se situe la réflexion de notre groupe dont vous avez un aperçu régulier par notre bulletin. Nos commissions sur l’urbanisme, l’environnement, la pénétrante, la vie sociale, culturelle, économique travaillent sur des projets pour un mieux être dans notre commune.

L’exercice du pouvoir

Mais la gestion et la prise de décisions passent par le pouvoir. Ainsi, le mot a glissé vers la façon dont s’exerce ce pouvoir. Il est tenu par une poignée de citoyens qui bien qu’élus démocratiquement peuvent, hélas, l’exercer sans concertation ni démocratie. Il est donc indispensable qu’existent un contre-pouvoir et une opposition vraiment active (ne serait-ce que pour constituer une alternance crédible). Dans une démocratie bien comprise, majorité et opposition jouent toutes deux un rôle indispensable. Le mot « politique » concerne aussi ces rapports. C’est dans ce deuxième sens qu’il faut interpréter l’action de nos élus qui prolonge la réflexion politique d’IDÉES Pour Beaumont.

Le débat politique

Enfin, ce mot évoque aussi la lutte pour acquérir le pouvoir et l’exercer. On parle alors de force, de combat politique mais aussi de politique politicienne (pour en accentuer le côté péjoratif). Ce sens fait plus référence aux partis politiques et à leur stratégie électoraliste qu’aux affaires de la cité.

La démarche d’IDÉES Pour Beaumont

IDÉES Pour Beaumont se situe dans la mouvance de gauche, mais ne dépend d’aucun parti. Certains de ses membres sont adhérents à des partis, d’autres non. Tous ont leur place. Notre proposition (acceptée par le PC) d’accueillir en 1995 (au deuxième tour) les candidats de la liste Beaumont Alternance le prouve. Désormais, dans leur diversité, unis par des valeurs communes, ils se retrouvent autour d’un thème commun : notre ville. Si nous parvenons à la majorité au conseil municipal, ce ne sera pas après des marchandages ou pour des ambitions personnelles. Ce sera simplement parce que la majorité des Beaumontois adhéreront à nos convictions. C’est-à-dire une plus forte démocratie, une égalité des chances, une solidarité renforcée, une action pour l’emploi et l’économie locale, un respect de notre environnement. Ce sont des valeurs de progrès face à la dure loi d’un libéralisme économique effréné.

Nos pratiques : une profonde originalité

Avec plus de 10 ans de présence permanente, IDÉES est l’inverse d’un mouvement qui apparaît dans les années précédant une échéance électorale. Avec un travail sur les dossiers qui concernent notre cité, IDÉES est enraciné dans la vie quotidienne sans avoir de compte à rendre à une structure politique.

Avec une présence active au conseil municipal, les élus du groupe Union-IDÉES sont vraiment au courant des affaires communales, connaissent les marges de manœuvre, constituent une opposition redoutée (d’ailleurs M. le Maire ne s’y trompe pas). Avec de nombreux contacts au niveau de notre département et particulièrement de l’agglomération, IDÉES a obtenu de réelles avancées. IDÉES est reconnu pour sa compétence et son efficacité (derrière la chaleur humaine de la Fête de la Châtaigne, observons que rassembler environ 4 000 personnes n’est pas à la portée du premier venu).

Mais surtout, notre absence totale d’ambitions personnelles au profit d’un projet communal est vraiment originale. Nous revendiquons hautement notre volonté de mettre Beaumont au cœur de notre action. Nous ne briguons pas des mandats autres que celui que peuvent nous confier les Beaumontois. Par contre, nous affirmons tout aussi fermement notre volonté de redonner un vrai sens aux valeurs qui nous animent et de rénover vraiment la vie politique.

Notre ambition est simplement de redonner du pouvoir au citoyen. Dans ce sens, oui, notre volonté est politique et très originale.