Accueil > Bulletins > Année 1999 > Bulletin - Mai 1999 > On nous trompe

On nous trompe

samedi 1er mai 1999, par le bureau

Nous aurions pu faire de l’humour sur M. Allègre, grand (comme il a lui-même défini son rôle de ministre de l’Éducation Nationale), qui a décidé de fermer une classe à l’école maternelle du Masage. Nous aurions pu un mauvais coup porté à l’école, nous exclamer de toucher à ce poste et en appeler à la des Beaumontois. Hélas, la réalité est dure et, à ce jour, la menace est bien réelle. De 5, les enseignants concernés risquent fort de se retrouver à 4 pour la rentrée prochaine. Cette décision est d’autant plus malvenue et hâtive que, constructions aidant (La Mourette, alentour du Collège), il pourrait y avoir plus d’élèves que prévus à la rentrée. Tout ceci est bien sûr justifié par une meilleure répartition des moyens ! En fait, il s’agit de la mise en œuvre d’une rigueur budgétaire dont les enfants seront les premières victimes.