Accueil > Bulletins > Année 2000 > Bulletin - Septembre 2000 > Tout n’est pas clair à la SEMIB

Tout n’est pas clair à la SEMIB

vendredi 1er septembre 2000, par le bureau

La droite locale, toutes tendances confondues, gère la SEMIB (Société d’Économie Mixte de Beaumont) depuis des années en occupant (sans partage ni réelle information) les postes d’administrateurs. Il nous est donc difficile de vous présenter une situation précise et complète de la SEMIB alors que cette société joue un rôle primordial en matière d’urbanisme local.

Pourtant les « bizarreries »sont nombreuses. À titre d’exemple, nous pouvons en citer certaines.

  • Ainsi, lors de la réunion du conseil municipal du 4 mars 1998, un terrain de 1787 m2 (parcelle AL 1127) situé dans la ZAC de la Mourette passe du patrimoine de la SEMIB à celui de la commune. Puis lors d’une autre réunion (le 29 mai 2000), la même parcelle connaît le chemin inverse. Sans aucune explication. Étonnant, non ?
  • Autre bizarrerie : la commune vient de récupérer l’emprise des futures voies de circulation de la zone de la Mourette. Ces espaces sont évidemment sans valeur. D’ordinaire, ils sont rétrocédés gratuitement à la commune à la fin de l’opération d’urbanisme. Ici, ils ont fait l’objet d’un échange, en contrepartie de terrains constructibles.

La droite Beaumontoise a fait main basse sur la SEMIB. Elle n’informe pas les Beaumontois. Nous demandons une vraie transparence de la gestion, un débat sur la politique à venir de la SEMIB. C’est à cela que les Beaumontois ont droit.